counter image

Histoire de UIA

La compagnie aérienne Ukraine International Airlines a été fondée en 1992 en tant que transporteur national (d’attache) du nouvel État indépendant. Ses fondateurs étaient l’Association Ukrainienne de l’Aviation Civile et la plus grande société de leasing irlandaise GPA (devenue ensuite AerCap B.V.).

En l'espace de 15 ans, UIA a réussi à attirer de nouveaux investisseurs financiers et stratégiques. En 1995, la participation du gouvernement ukrainien a été transférée au Fonds du domaine de l'État. Austrian Airlines et Swissair sont devenues actionnaires de UIA en 1996, et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (la BERD), en 2000.

Le modèle organisationnel d'une société à capitaux mixtes a permis à UIA de tirer le meilleur parti des atouts de tous les actionnaires et notamment de l’expérience acquise au niveau international dans le domaine du transport de voyageurs, ainsi que d’adopter les meilleures pratiques de ses partenaires internationaux en matière d'entretien, d'exploitation, de service et de gestion.

Au cours de cette première phase, le principal objectif de UIA était d’assurer une liaison directe avec les capitales et les grandes villes de l'Europe occidentale, tâche dont la compagnie s’est acquittée avec efficacité en réalisant la stratégie de vols de point à point et en développant systématiquement son réseau d'itinéraires.

UIA devient l’un des principaux acteurs sur le marché ukrainien du transport aérien à la fin de 2009, sa part de marché atteignant les 20%. Le développement de la compagnie aérienne nécessitait un changement radical de stratégie ce qui a coïncidé avec le changement de régime de propriété en 2010. La sortie des investisseurs étrangers du capital de UIA, due au changement de leur stratégie de présence en Ukraine, ainsi que l'expiration du délai normal de participation de la BERD au capital du bénéficiaire de l'investissement y ont été déterminantes.

Dans le cadre d’un retournement de conjoncture et de la très vive concurrence par les prix d’autres compagnies aériennes ukrainiennes, la privatisation de UIA a permis d’atteindre la souplesse nécessaire dans ce secteur d’activité et d’entamer une transition du modèle de base (d’attache) à celui de transporteur en réseau.

En 2013, face à la faillite de son concurrent principal, UIA s'est avérée être le seul transporteur ukrainien capable d'empêcher la paralysie des infrastructures dans le secteur. La compagnie a dû faire rapidement un brusque bond en avant dans son développement : doubler la taille de sa flotte et accroître les effectifs, ce qui lui a permis de rétablir le trafic sur la plupart des itinéraires «hérités» du transporteur concurrent.

Une telle expansion forcée a donné une impulsion supplémentaire à l’optimisation des activités de UIA et a favorisé la mise en valeur de la position géographique et du potentiel de transit de l’Ukraine. UIA a conçu ses opérations de manière à générer et à aguiller le trafic de passagers en transit du Nord vers le Sud et de l'Ouest vers l'Est à travers sa plateforme d’attache, l’aéroport international « Boryspil » de Kiev.

A cause de la situation politique et économique difficile en 2014, pointée par le conflit armé dans l’est de l’Ukraine, l’occupation et l’annexion de la Crimée, la dévaluation de la monnaie nationale et l’augmentation respective des dépenses libellées en devises, UIA s’est vue contrainte de procéder à une stabilisation au moyen de la réduction de ses coûts. Pour la première fois dans son histoire elle a dû avoir recours à la réduction de ses effectifs, à l’optimisation de la flotte, à la fermeture de plusieurs lignes non rentables.

Néanmoins, afin de pouvoir rendre ses services accessibles aux passagers, la direction de UIA a décidé de diminuer ses tarifs en excluant systématiquement des services supplémentaires du prix du billet. Cela a permis à UIA d’offrir à ses clients des tarifs compétitifs et devenir le premier transporteur en réseau à bas coûts du monde.