counter image

10 sites principaux à Kiev

Nous proposons ci-dessous la liste des 10 sites de Kiev à visiter. Si vous n'avez pas beaucoup de temps nous vous recommandons de réserver vos visites à « Panorama Tours » : Panorama Tours.

1 – Cathédrale Sainte-Sophie

Sofia

Fondée par le prince Iaroslav le Sage (début de la construction: 1011, fin de la construction : 1018), la cathédrale Sainte-Sophie ou « Sainte-Sophie de Kiev » est l'un des monuments les plus anciens de Kiev des XIe-XVIIIe s. Actuellement, cette église majestueuse faisant partie de la Réserve nationale « Sainte-Sophie de Kiev » est placée sous le patronat de l'UNESCO. La cathédrale servit jadis de lieu de cérémonies princières, on y tenait les chroniques, traduisait des livres étrangers et de plus elle abritait la première bibliothèque et la première école de la Rus' de Kiev. 260 mètres carrés de mosaïques uniques et 3000 mètres carrés de fresques du XIe s. sont conservées jusqu'à nos jours. La représentation haute de 6 mètres de la Vierge levant les mains en prière (Vierge Orante) est le chef-d'oeuvre le plus célèbre des mosaïques de la cathédrale. La cathédrale servit de nécropole princier et abrite toujours le tombeau de Iaroslav le Sage.

Curiosité : La riche gamme des mosaïques de Sainte Sophie de Kiev compte 177 nuances !

2 – Laure des Grottes de Kiev

LavraLe monastère fut fondé en 1051 par le moine Antoine pour être par la suite élargi par son élève, le supérieur Théodose qui fit construire les premiers bâtiments au sol. L'ensemble du monastère comprend la collégiale de la Dormition, le Grand clocher de la Laure haut de 96,5 mètres, le Réfectoire, l'église de la Trinité sur le porche datant du XIe s., les grottes Proches et Lointaines avec des chapelles souterraines et des reliques imputrescibles de saints. Sur le territoire de la Laure est enterré le prince kiévien qui fonda la ville de Moscou en 1147. La Réserve nationale « La Laure des Grottes de Kiev » inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO constitue l'ensemble des musées le plus grand de l'Ukraine avec ses 144 bâtiments ! Parmi les plus intéressants à visiter citons le Musée des trésors historiques, le Musée du livre et de l'imprimerie d'Ukraine, le Musée des microminiatures de Mykola Siadristy. Curiosité : Le Musée des microminiatures expose des objets qui ne sont visibles que sous microscope : une puce ferrée, rose dans un cheveu, caravane de chameaux dans l'oeil d'une aiguille et autres merveilles.

3 – Église Sant-André

AndriyivskaBâtie en 1749-1754 sur les plans du célèbre architecte italien Bartolomeo Rastrelli, l'église se situe à l'amont de la descente Saint-André, à l'endroit où l'apôtre André le premier appelé proclamait: « Ici s'élèvera une grande cité chrétienne ». L'église Saint-André est un remarquable monument du baroque: son aspect aérien d'apparat, des coupoles ornées de fines dorures, un décor riche lui réserve une place de premier choix parmi les autres sanctuaires de la capitale ukrainienne.

Curiosité : La terrasse à balustrade de l'église Saint-André offre une vue superbe sur le Podil (Basse ville) et le Dniepr.

4 – Cathédrale Saint-VladimiVolodymyrsky

La cathédrale Saint-Vladimir de patriarche fut bâtie en 1862-1882 dans un style pseudo-byzantin. C'est aujourd'hui le sanctuaire principal de l'Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Kiev. Le bâtiment aux couleurs jaune et blanc est couronné de sept dômes majestueux. L'intérieur de la cathédrale Saint-Vladimir fut décoré par des peintres célèbres du XIXe siècle dont notamment Viktor Vasnetsov, Mikhaïl Vroubel, Mykola Pimonenko.

Curiosité : Près de 100 artistes participèrent à la décoration des intérieurs du sanctuaire.

5 – Musée de la Grande Guerre patriotique et Mère-Patrie

MotherlandTout près de la Laure des Grottes de Kiev est situé l'ensemble commémoratif « Musée national d'histoire de la Grande Guerre patriotique de 1941-1945 ». Au-dessus de l'ensemble d'une superficie de 10 ha se dresse le monument « Mère-Patrie » (1981). La statue haute de 102 mètres se profile sur le ciel devant les yeux des voyageurs traversant le Dniepr par la route reliant l'aéroport « Boryspil » au centre-ville. Le socle du monument abrite le Musée de la Grande Guerre patriotique exposant plus de 15 000 objets. Non loin jaillit la flamme de la gloire éternelle. L'espace autour du musée est réservé à une exposition du matériel de guerre datant de la Seconde Guerre mondiale.  Curiosité : La statue de la Mère-Patrie en acier inox pèse environ 500 tonnes. Sa hauteur entre le piédestal et la pointe de l'épée est de 62 mètres.

6 – Cathédrale Saint-Michel-aux-Dômes-d'Or

MikhailivskyL'histoire de la cathédrale Saint-Michel située en face de la cathédrale Sainte-Sophie est aussi dramatique que celle de l'Ukraine elle-même. Ce sanctuaire fut bâti en 1108-1113 sous le prince Sviatopolk, petit-fils de Iaroslav le Sage. La cathédrale subit les invasions des Tatars mais ne put résister aux barbares soviétiques qui la détruisirent au milieu des années 1930. Avant de démolir cet ensemble historique unique, la plupart des fresques et mosaïques anciennes avaient été déplacées vers des musées de Russie et notamment à l'Ermitage (Saint-Pétersbourg). Dans la seconde moitié des années 1990, il a été décidé de reconstruire la cathédrale Saint-Michel-aux-Dômes-d'Or à partir de documents historiques. La cathédrale reconstituée ouvrit à nouveau ses portes aux fidèles en 1998. Actuellement ce sanctuaire est rattaché au monastère orthodoxe d’hommes Saint-Michel. Devant les murs de la cathédrale se trouve le monument commémorant les millions de victimes de la Grande famine (Holodomor) stalinienne en Ukraine en 1932-1933. Curiosité : En 2004, les fresques originales provenant de la cathédrale Saint-Michel-aux-Dômes-d'Or conservées à l'Ermitage revinrent en Ukraine.

7 – Palais Mariïnsky et Rada Suprême (parlement)

MariinskyRadaLe palais majestueux (1750-1755) eut pour modèle un autre palais baroque conçu par un Italien Bartolomeo Rastrelli. Son bâtiment central à étage et les ailes latérales aux tonalités turquoise-jaune-blanc, ornés de colonnes, de balustrades, de moulures présente un extraordinaire aspect d'apparat. La façade principale du palais donne sur le pittoresque Parc Mariïnsky. Actuellement le palais sert du siège présidentiel où se tiennent des cérémonies solennelles officielles, des réceptions de délégations d'États étrangers, etc… Non loin se situe le bâtiment de la Rada Suprême (parlement) de l'Ukraine (1936-1939) couronné d'une coupole de verre. Curiosité : Le Palais Mariïnsky a subit plusieurs restaurations : en 1868-1870 après un grand incendie; en 1945-1949 après être touché par une bombe et puis en 1979-1982. La dernière reconstruction débuta l’été 2007.

8 – Musée national d'histoire de l'UkrainePectoral

Le musée surplombe le mont du Vieux-Kiev (colline Starokyïvska) depuis lequel non seulement la ville de Kiev se construit mais également la puissante Rus' de Kiev qui donnera plus tard naissance à l'Ukraine. Les 800 000 objets exposés au Musée ; pièces archéologiques, ethnographiques, numismatiques, premières impressions, armes, manuscrits, sculptures, tableaux illustrent les divers aspects de l'histoire de l'Ukraine depuis la préhistoire jusqu'à nos jours. À côté de l'exposition principale, des expositions thématiques sont, par exemple, consacrées à la civilisation de Trypillia, à l'histoire de la monnaie en Ukraine, au célèbre danseur Serge Lifar et d'autres.

Curiosité : Le Musée conserve dans ces collections un objet unique : un pectoral (parure ronde de poitrine) scythe en or pesant 1,5 kg et datant du IVe siècle av. J. C.

9 – Musée national Tarass Chevtchenko et Parc Chevtchenko

ShevchenkoLes collections du musée situé en plein centre de Kiev contiennent plus de 4 000 pièces : objets personnels, manuscrits, dessins, eaux-fortes, près de 200 tableaux de Tarass Chevtchenko (1814-1861), grand poète ukrainien, écrivain, peintre, dessinateur, personnalité publique. Sans le génie de Chevtchenko qui a consacré toute sa vie à la lutte contre l'oppression du peuple ukrainien, au réveil de la conscience nationale des Ukrainiens, il n'y aurait pas eu d’Ukraine indépendante. Le musée fait face au Parc Chevtchenko, l'un des plus beaux de la ville avec, au centre, un monument au Kobzar érigé en 1939. Ce square pittoresque est un lieu populaire de loisirs familiaux : on trouve ici un terrain de jeux pour enfants, une piste pour bicyclettes, des terrasses de cafés et un restaurant près duquel vivent des poules, des coqs et une famille de lapins. Curiosité : Le musée conserve des exemplaires de Kobzar de Chevtchenko édités de son vivant en 1840 et en 1860.

10 – Musée national de TchernobylChornobyl

Ce musée, situé non loin de la station de métro « Kontraktova plochtcha » dans le Podil, est consacré à la plus grave catastrophe technogène du XXe siècle survenue le 26 avril 1986 à la centrale nucléaire de Tchernobyl. Les 5 salles du musée comportent plus de 7 000 objets dont notamment des documents secrets, des cartes, des photos, des objets personnels d'habitants de Tchernobyl, d'employés de la centrale, de témoins et de liquidateurs de la catastrophe.